Frais de port offertsFrais de port offerts
Dès 90 € d’achat, en France
Fait mainProduits faits mainÉthique et équitableÉthique et équitableConservation du patrimoineConservation du patrimoineEmballage soignéEmballage soignéPaiement sécuriséPaiement sécuriséDans les MédiasDans les MédiasTémoignages ClientsTémoignages Clients

Kais Kamoun – Artisan dinandier cuivre martelé

L’art de fabriquer des objets en cuivre, la technique de la dinanderie, est un art issu d’un savoir-faire traditionnel et datant du XIV ème siècle. C’est une tradition qui s’est perpétuée dans les temps modernes car le trousseau des jeunes mariées contenait bien souvent une batterie de cuisine en cuivre martelé.

Kaïs Kamoun est issu d’une famille de dinandiers et a toujours aimé admirer les artisans à l’œuvre dans l’usine familiale. Après ses études de comptabilité, il devient comptable pour l’affaire familiale.

C’est en 2005 qu’il décide de monter son atelier pour travailler le cuivre et le laiton (appelé communément cuivre jaune, alliage de cuivre et de zinc) martelés et d’orienter ses créations vers des objets de décoration contemporaine, plutôt que de rester dans la production massive de batteries de cuisine traditionnelles.

Depuis, Kaïs a créé différents modèles, tous inspirés du patrimoine tunisien, auxquels il ajoute sa touche de modernité. Il n’hésite pas à se lancer, à marier les matières, le cuir, le verre. Il décline un modèle dans différentes finitions. Sa boutique dans le centre de Tunis est une preuve de sa créativité : on y trouve des sous-verres, des luminaires de toutes sortes, des corbeilles, des seaux à glace, …

Le travail du cuivre martelé

Le travail du cuivre est un long chemin et fait intervenir différents spécialistes.

On choisit tout d’abord sa matière première : le cuivre rouge ou jaune; le rouge est plus malléable que le jaune. On choisit également son épaisseur : 10 mm pour les plus belles pièces. Plus la feuille de cuivre est épaisse, plus l’objet aura de la tenue et plus l’objet sera cher.

Ensuite vient la transformation de ce noble métal : la pièce est modelée grâce au martelage ou au repoussage. Le martelage donne plus de solidité aux pièces.

Dans le cas des

Enfin, c’est l’étape de la finition, plus ou moins longue selon :

Le polissage, vient mettre un point final à ce travail, rendant l’objet éclatant et brillant.

Rencontre entre Comptoir Azur et l’artisan dinandier, Kais Kamoun

Bizarrement la première fois que j’ai rencontré Kaïs, c‘était au salon Maison et Objets et non en Tunisie. Son stand était impressionnant d’originalité. A vrai dire j’étais même perdue tant il y avait de finitions différentes possibles : étamée, non étamée, nickelée, non nickelée, poussée, gravée, vieillie, vernie…

Ce qui m’a plu dans le travail de Kaïs et son équipe ce sont les idées nouvelles qu’ils apportent. Kaïs a envie de progresser et crée régulièrement de nouveaux modèles. Une pièce de cuivre telle que travaillée dans l’atelier de Kaïs est une vraie œuvre d’art, un objet précieux qu’on se doit de conserver et de faire vivre  comme tel.

Références de cet artisan du cuivre, Kaïs Kamoun

Kaïs participe régulièrement au salon de l’artisanat en Tunisie et a reçu en 2010 le 2éme prix régional de création.

Ses créations

bougeoir cuivre martele grandbougeoir cuivre martele 2

Bougeoir en cuivre martelé

À partir de 47,00 
0 Avis
À partir de 47,00 
photophores sapins cuivre martelé 2photophores sapins cuivre martelé 2

Photophore en cuivre martelé, forme sapin

À partir de 35,00 
0 Avis
À partir de 35,00 
X