Hajer Messaoudi et la Vannerie : revisite du traditionnel couffin

Hajer Messaoudi est styliste de formation et toujours en recherche de renouvellement et de perfectionnement pour ses produits. Dans les années 1990, elle se met à la broderie d’art en étudiant à la célèbre école Lesage de Paris.

Elle s’adonne alors à sa nouvelle passion : créer des bijoux et des accessoires de mode pour les femmes en conjuguant subtilement élégance, tradition et modernité.

Le travail du couffin en jonc

Hajer a décidé de revisiter cet objet du quotidien qu’est le couffin en travaillant directement dans la matière.

Les couffins sont travaillés avec l’artisan nattier (spécialité de Nabeul). Elle associe à la natte en cours de tissage d’autres matières selon son inspiration : passementerie, cuivre, perles, etc.

Le couffin aux formes et aux dimensions variables est ensuite travaillé dans l’atelier de Hajer où il est doublé, cousu, orné de divers éléments tels que des pompons, des anses en cuircuivre ou en coton, pour devenir l’accessoire indispensable, unique, chic et moderne.

Hajer puise son inspiration du patrimoine tunisien mais aussi des techniques anciennes. Inspirée par le désir de voir renaître l’artisanat traditionnel de Tunisie, ses créations lient tradition, imagination, fantaisie et donnent lieu à de véritables ornements.

Comptoir Azur et Hajer Messaoudi

Quand j’ai découvert l’atelier de Hajer, j’ai été frappée par la beauté de ses couffins. Un objet traditionnel si simple et si ordinaire était remis au goût du jour, au goût des femmes coquettes que nous sommes, pour devenir le sac à mains tendance, de accessoires de mode pour femmes des temps modernes.

Le souci du travail bien fait et celui de la finition impeccable réalisée dans ses ateliers, ont fini par me séduire. Hajer et son atelier répondent totalement aux critères de sélection que Comptoir Azur s’est fixés.

Ses créations